Séance chrono difficile à Aunay-les-Bois pour Maxens

Verbrugge Maxens, OK-Junior, (F), KOSMIC / VORTEX / MG, Ricky Flynn Motorsport, European Championship, AUNAY-LES-BOIS, International Race, © KSP Reportages

Maxens Verbrugge n’a pas caché sa déception d’avoir manqué sa séance chronométrée à Aunay-les-Bois lors de la 2e épreuve du Championnat d’Europe FIA Karting Junior. Assumant les conséquences de cette contre-performance, le jeune pilote des Hauts de France a retenu la leçon et transformé sa frustration en énergie positive pour continuer son apprentissage avec une motivation décuplée.

« Maxens s’est montré très rapide et surtout très sûr durant ses 5 manches qualificatives », expliquait son coach Stéphane Daoudi. « Son erreur d’appréciation lors des essais chronométrés est compréhensible. Toujours aussi soucieux de bien faire, il est actuellement dans une phase délicate de son évolution. Nous travaillons à améliorer plusieurs points de son pilotage et le passage à de nouvelles habitudes peut parfois provoquer un peu de confusion. C’est tout à fait normal et je lui fais entièrement confiance pour intégrer rapidement ces nouveaux paramètres. À Aunay-les-Bois il a d’ailleurs bien progressé au niveau du freinage, un élément important pour évoluer. »

Que s’est-il donc passé pendant sa séance chronométrée ? Maxens avait bien retenu la consigne de se ménager un ou deux tours clairs pour réaliser le meilleur temps dont il était capable. Dans sa volonté de bien faire, il a perdu du temps à s’écarter d’autres concurrents. Quand il a enfin mis du gaz, ses pneus n’avaient pas encore atteint la bonne température et la session touchait à sa fin. Terminant en 9e position de son groupe à 0,229’’ du leader, il se retrouvait 35e du classement cumulé.

Maxens était parti pour bien remonter pendant les manches tandis que l’équipe RFM continuait à travailler d’arrache-pied pour améliorer le grip du châssis sur l’asphalte d’Aunay-les-Bois. Il regagnait en effet du terrain sur la piste dans 4 de ses 5 courses et pouvait espérer se qualifier aisément pour la finale. C’était sans compter sur un spoiler prompt à se décrocher et trois pénalités l’empêchaient d’atteindre son objectif.

La réaction de Maxens sera intéressante à suivre dans quelques semaines sur le circuit italien de Sarno.

Français
X