Maxens Verbrugge déjà dans le rythme mondial à Portimao

Verbrugge Maxens, OK-Junior, FRA, KR / IAME / MG, VDK Racing, FIA Karting World Championship, PORTIMÃO, International Race, © KSP Reportages

Âgé seulement de 11 ans, Maxens Verbrugge faisait partie des trois plus jeunes parmi les 89 pilotes du Championnat du Monde Junior début novembre à Portimao. Au volant de son KR/Iame du team VDK Racing, Maxens a réalisé des performances de tout premier plan qui viennent contrebalancer la déception d’avoir dû renoncer dès le départ de la finale à la suite d’un accrochage collectif.

En quelques jours seulement, Maxens a su tirer les leçons de la course préparatoire qu’il a disputée au Portugal avant le mondial. La série Champions of the Future n’avait en effet guère réussi au jeune Français. C’est un pilote nettement plus rapide qui s’est élancé pour les chronos du Championnat du Monde puisqu’il a signé le 3e temps de son groupe et s’est classé dans le top 10 général sur une piste bien mouillée. On peut parler sans hésiter d’exploit pour une première participation à un Championnat du Monde à un âge aussi jeune.

Sous le soleil revenu samedi, Maxens tenait le rythme au cours de trois de ses quatre manches et se permettait même de conclure la journée par une 2e position remarquée. Les départs s’avéraient compliqués à Portimao et des incidents se produisaient souvent dans le premier tour de chaque course. Maxens était par exemple renvoyé de la 4e à la 27e place au départ de sa 3e manche avant de pouvoir remonter 21e.

Alors que la pluie effectuait un retour appuyé dimanche matin, Maxens vivait un épisode étonnant dans le tour de formation de sa dernière manche. Parti en tête-à-queue sous le déluge, il rentrait au stand en marche arrière avant de prendre courageusement le départ en dernière position. Malgré ce souci dont il se serait bien passé, Maxens atteignait son premier objectif et se qualifiait parmi les 36 finalistes de son premier Championnat du Monde.

« Je suis globalement très content de mes performances pendant ce mondial au Portugal. J’ai démontré que j’étais rapide aussi bien sur le sec que sur la piste mouillée. Le tracé de Portimao rend le premier tour difficile à négocier, mais j’ai réussi à éviter de prendre des pénalités en évitant les contacts avec mes adversaires. C’est dommage que j’aie perdu du terrain lors de deux de mes manches, car j’avais le potentiel pour me qualifier en meilleure position. L’incident qui a eu lieu devant moi au premier tour de la finale a éliminé huit pilotes d’un coup et je n’ai rien pu faire pour l’éviter. »

La prestation mondiale de Maxens reste cependant très positive en guise de conclusion à sa première saison internationale en OK-Junior. Sa progression a été constante lors de cette année perturbée par la pandémie. Tous les espoirs sont permis pour la suite de la carrière de ce très jeune pilote déjà capable de rivaliser avec les meilleurs.

Info Kartcom / Photo © KSP

Français
X